Introduction

Élément Terre Bio, ce sont des petits producteurs répartis entre le Val de Loire et la Vallée de la Garonne, qui développent des vergers dans lesquels ils ont choisi de mettre en pratique des méthodes culturales respectueuses de la nature et de l’homme

Paragraphes
Visuel
Image
Lise, productrice dans le Val de Loire
texte

Lise, productrice dans le Val de Loire

“Mes pommes sont produites en agriculture biologique, cela implique l’usage de méthodes culturales naturelles que ce soit pour soigner le verger ou enrichir la terre. Ainsi, je m’appuie sur des partenaires comme les coccinelles, les mésanges ou les chauves-souris pour lutter contre certains ravageurs tels que pucerons, araignées, carpocapses... Ce sont de formidables alliés pour produire de belles et bonnes pommes !”

Visuel
Image
monsieur
texte

Olivier, producteur dans la Vallée de la Garonne

“Je sélectionne les variétés les plus adaptées au terroir du Sud-Ouest et à la pratique de l’agriculture bio, autrement dit des variétés naturellement résistantes à certaines maladies qui exigent beaucoup de traitement comme la tavelure. Je ne cherche pas la productivité à tout prix mais plutôt la qualité et la satisfaction du travail bien fait !”

Bloc MEA
texte

Des pratiques culturales naturelles

Dans la production biologique, il est essentiel d’observer régulièrement le verger. Cela permet de prévenir l’apparition de nuisibles et de maladies. Ainsi, hôtels et pièges à insectes sont disposés dans les vergers et sont fréquemment analysés. D’autre part, il est incontournable de réduire l’empreinte humaine. L’objectif est de replacer la nature et sa biodiversité au coeur des vergers. Ainsi, des ruches d’abeilles et de bourdons sont installées pour favoriser la pollinisation et donc la production de beaux fruits. Des nichoirs permettent aux oiseaux d’élire domicile dans les vergers et de lutter efficacement contre vers et chenilles... Enfin, il est nécessaire de mettre en oeuvre une bonne gestion de l’eau. Dans nos vergers Bio, le système de goutte à goutte, c’est-à-dire l’irrigation au pied de l’arbre est fortement employée, associée à une sonde hydrique, elle permet d’ajuster au plus près l’apport en eau aux besoins de l’arbre.